Confusion linguistique


17 février 2013




Baignant dans la culture anglophone depuis plus de 5 mois maintenant, j’ai pu réaliser que j’étais confuse quant au langage à utiliser à l’étranger.
Cela fait 2 jours que je suis rentrée à Hull après une semaine de vacances en Italie.
Tout me semble irréel.
Française vivant en Angleterre et voyageant en Italie. Identité maintenant courante, me direz-vous…

Travelling
Forum Romanum, Italie
Mon cerveau formaté tenta de se faire comprendre par l’anglais, une des premières langues officielles dans le monde.
Cet embarras m’emmena dans une confusion importante quand une personne de l’Office de Tourisme me demanda quelle était ma langue maternelle.
En effet, arrivée à l’Office de Tourisme de Florence en Toscane afin d‘avoir des informations sur quelques monuments à visiter, j’ai demandé en italien si elle parlait anglais. Elle m’a alors répondu que oui et elle me demanda si je parlais allemand. Je lui répondis alors en allemand que je parlais un peu la langue germanique mais que je comprenais mieux l’anglais.
Suite à cela, je vis qu’elle se sentais également confuse et me demanda alors quelle était ma langue maternelle.
Un seul mot : «Française».
Un sourire, un écarquillement de sourcils et une réponse dans un français presque parfait.
Oui. Etrange. Je me sentais bizarre. Pourquoi n’avais-je pas utilisé de suite ma langue maternelle ?
Sens interdit original à Florence, Italie
En témoigne le panneau ci-dessus, il s'agit d'une confusion difficile à expliquer mais il faut l'avouer, c'est assez cocasse d'en parler.
Chaque fois que j’arrivais dans un endroit où je ne comprenais pas l’italien, je leur demandais s’ils parlaient anglais alors que le français est ma langue, le second langage parlé dans l’Union Européenne et est un pays frontalier à l’Italie.
Le fait d’avoir utiliser quatre langues dans une si simple conversation m’apporta, par la suite, un trouble plus que conséquent.
Mon anglais ne ressemblait pas à l’accent britannique connu de tous mais semblait être, pour ses oreilles, un accent germanique.
Mon accent français fut donc supprimé inconsciemment par l’employée de l’O.d.T du fait qu’en France, les personnes vivant près de la frontière allemande ont réellement un accent plus germanique que la moyenne.

D’ailleurs, pour la petite anecdote, quand je suis partie poursuivre mes études à La Rochelle où l’accent est quelque peu différent, des français ont remarqué que mon accent sonnait plus germanique avec certains sons plus marqués comme les «r», les «ch» et autres consonnes dites dures.
Pour en revenir à cette confusion, j’avoue par la suite m’être demandée pourquoi avais-je renié ma propre langue maternelle ?
L’anglais est, certes une langue officielle, mais le français est également très important puisqu’il est considéré comme une des six langues officielles de l’ONU et est grandement apprécié avec les nombreux textes de loi et la diplomatie…
Peu après, j’ai alors réalisé que les anglais étaient un peu plus réticents quant à l’apprentissage des langues trangères. Travaillant dans une école britannique, j’ai pu apprendre que mes élèves jugaient le français comme une langue extrêmement difficile et peu utile quant à leur vie future. En effet, leur propre langue est hautement appréciée dans le monde entier puisqu’elle serait plus communément connue sous le nom de «langue internationale». En bref, «tout le monde devrait connaître l’anglais».
Il s’agit ici d’un discours peu flatteur pour ma langue maternelle et sur leur culture générale…

Cela dit, je ne veux pas dire que TOUS les anglais sont semblables ! Ne me faîtes pas dire ce que je n’ai pas dit, mais ce que j’ai vu m’a grandement surprise et c’est pourquoi j’ai voulu rédiger cet article afin de vous donner quelques idées quant à ce que je peux voir et vivre quotidiennement.

D’ailleurs, nous-même français pouvont être pointés du doigt sur nos qualifications dans l’apprentissage des langues étrangères… J
Nos propres Présidents de la République font des erreurs monumentales. Citons l’ancien chef de l’Etat M. Sarkozy avec son «sorry for the time» (désolé pour le temps) qui devrait être réellement traduit par «sorry for the weather» ou l’actuel Président M. Hollande avec son «India is […] the big democracy in the world» (the biggest) : L’Inde est la plus grande démocratie du monde.
Pour en revenir à ma confusion linguistique en Italie, j’ai également pu remarquer que peu d’entres-eux prenaient la peine de «baragouiner» dans la langue du pays dans lequel ils séjournent et ne daignent même pas dire «buongiorno» , «per favore», «grazie», «ciao»., termes basiques pourtant.

Personnellement un étranger venant visiter ma région et essayant de me parler en français -même avec l’accent le plus atroce du monde- me ferait grandement plaisir. Je serais plus encline à l’aider dans ses démarches… Normal, me direz-vous, non ?
Selon moi, visiter ou même vivre dans un pays étranger implique de s’adapter à la culture de l’autre, de tenter de parler la langue tout en respectant les us-et-coutumes. C’est pourquoi, vivre dans un pays autre que le sien, parler une langue étrangère et visiter un autre pays peut amener des confusions et des troubles sur le langage à adopter.

Et vous, quel est votre opinion sur ce sujet ?
 


Clichés à Pise, Italie

1 commentaire: