Entre préjugés et réalité (partie 2)

24 février 2013
Ayant laissé de côté pendant quelques temps mes réflexions sur les stéréotypes et clichés anglais, je reprends de plus belle mon clavier pour vous faire part de mes dernières trouvailles.

READY ? Oui ? Alors, allons-y !

S'adapter, c'est marcher différemment
Chaque dimanche (et chaque jeudi), avec mon amie française nous participons à un cours de zumba, cours qui nous permet de décompresser de notre semaine siiiii éprouvante… Enfin, même si notre pratique du sport n’est pas le sujet principal, j’ai besoin de vous donner quelques indications quant à ce qui va suivre…

Imaginez-vous dans les vestiaires d’un gymnase, transi(e) de sueur, fatigué(e) mais néanmoins heureux(se) d’avoir bougé votre corps et d’avoir vidé de votre esprit toutes les idioties de vos élèves…
  • Que faîtes-vous ?
  • Comment vous comportez-vous avec les autres occupant(e)s du vestiaire ?
Prenez quelques minutes afin d’y penser sérieusement et honnêtement…

Vous épargnant les détails du déshabillage et du rhabillage, mon regard se posa machinalement sur les autres occupantes du vestiaire et quelle ne fut pas ma surprise quand mes yeux se posèrent sur… un corps entièrement nu et nullement gêné ou complexé d’être dénudé devant d’autres personnes…
Mon amie ayant le dos tourné ne vit donc pas de prime abord ma vision (d’horreur), et, les premières pensées que m’envoya mon cerveau fut la suivante :
"What the fuck ? (comprenez, c’est quoi ce bordel ?), raaaaaaaaaaaaaaah, c’est quoi ça ? C’est trop moche, c’est troooooop horrible. Ooooooh mooooooon Dieu !"
Ok.
Vous devez vous dire que je suis coincée, vieux jeu, fermée d’esprit, ou je ne sais quoi d’autre…
Mais avant qu’on ne me jette la pierre, je tiendrais à vous faire part du corps que mon regard a malencontreusement rencontré.

Il s’agissait d’une femme de type asiatique, mince, avec de longs cheveux noirs peu soignés et fourchus, qui marchait à pas lents vers ses habits, les seins et le sexe à l’air…
Ne sachant pourquoi mais mes yeux se posèrent de suite sur ses parties intimes, relativement bien cachée par une épaisse (mais quand je dis épaisse, imaginez un buisson mal taillé après une pluie relativement dense : vous savez quand de nouvelles pousses apparaissent et qu’il n’y a aucune symétrie et aucune géométrie présentes) toison noire et hirsute.
BREF.
A l’heure où les scientifiques tirent la sonnette d’alarme sur l’augmentation exponentielle des épilations intégrales qui détruiraient le derme et les muqueuses intimes {je ne vais pas vous exposer les avantages et les inconvénients de chaque épilation bien évidemment, allez sur google pour ça}, je pense qu’il faudrait trouver un juste milieu entre les deux…
Peut-être s’agit-il de la culture anglo-asiatique, qu’en sais-je ?, je fus choquée par le fait que cette jeune femme soit complétement ‘à poils’ (sans mauvais jeu de mots héhé) et dénuée de toute pudeur…

Je me tournai alors vers mon amie pour lui faire part de ma découverte et voir quelle serait sa réaction face à cette vision…
Et je fus ‘soulagée’de voir que sa réaction fut semblable à la mienne, un haussement de sourcils, une confusion d’un millième de secondes, un regard dégouté et une bouche qui s’ouvre machinalement pour dire « baaaaaaaah »

Pour en avoir le cœur net, je repartis chez moi et j’en parla à une amie allemande et à ma ‘mentor teacher’ (également allemande) quelles étaient leurs opinions à propos de mon anecdote.
Toutes deux ne furent nullement choquées par mes propos et ma mentor teacher m’avoua même qu’elle trouvait choquant et indécent que les individus portent des maillots de bain dans les saunas, jacuzzis, spa...etc.

Donc, je vous pose la question à vous mes chers lecteurs : Mon amie et son petit-ami venant du Nord de la France et moi-même étant originaire de Lorraine, voudrions savoir si seules nos deux régions sont pudiques ou ‘coincées’ ?
S'agit-il de la culture anglaise (ou asiatique) ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire